Le processus de l'accouchement physiologique

D’après F. Leboyer, M. Odent ou encore Isabelle Brabant

Ce que l’on peut vouloir savoir sur le processus le déroulement de la naissance.

 

LA DILATATION  "un long adagio de plusieurs heures (Dixit Leboyer)"

Le travail débute souvent en même temps que la perte du bouchon muqueux.
Les contractions sont automatiques, autonomes, il ne sert à rien de les pousser, de les forcer, mais on peut les accompagner.
Le moteur de ces contractions est l’UTERUS.


Le travail a commencé et est  bien avancé lorsque les contractions sont longues régulières, rapprochées.

Ces contractions peuvent ne pas être douloureuses, mais être des vagues, et reconnues comme les mêmes contractions que lors de l’orgasme

Le vocabulaire concernant l’aspect du col est imagé et permet de comprendre l’avancée du travail :

  • Le col s’efface
  • Le col se dilate
  • Le col s’ouvre (ouverture complète à 10 cm, c’est une expression, toutes les femmes ne s’ouvrent pas à pile 10 CM ! Cela veut seulement dire qu’au toucher on ne sent plus la limite entre le "vagin" et le col)

Pendant dilatation, il y a possibilité de Rupture de la poche des eaux (liquide amniotique qui s’accumule entre la tête du bébé et le pôle inférieur de l’utérus).
Mais aucune étude n’a permis de montrer que la RAPE (Rupture Artificielle de la PE) activait le travail, en revanche, les douleurs sont accentuées puisque cette poche amortie la poussée de la tête du bébé.

Il y a des temps d’arrêt entre les phases, qu’il convient de respecter comme des temps de repos  de patience.

Puis ; lorsque le  col est bien ouvert, ne résiste plus ; le bébé est face au bassin à traverser. C’est la deuxième étape.

 

L’ENGAGEMENT

Le bébé ne peut s’engager qu’en effectuant une rotation autour de son axe, de sa colonne vertébrale.
Le praticien peut reconnaître la présentation : si la tête s’engage à gauche, l’accouchement sera plus facile.
Le bébé doit fléchir sa tête ; puis effectuer une 1ère rotation.
Les progrès de l’engagement peuvent se vérifier à l’aide d’un palper abdominal et pas forcément vaginal.
Quand la tête ne remonte plus, ne recule plus lors des contractions on dit tête engagée fixée.
Là ; survient un moment plus ou moins long :

"ENTRE ACTE" LES ADIEUX entre la mère et son bébé intra utérin.

Puis...

 

L’EXPULSION "un mouvement allegro furioso d’environ 30 minutes"

Le parturiente a "envie de pousser".
Comme d’aller à la selle.
C’est la mise au monde.
Le périnée, la vulve, tout s’étire, cela peut être de la douleur mais aussi une sensation agréable  en fonction de la position, de la détente de la disposition de la femme.
Une fois le bébé sorti, si tout commence pour le bébé, ce n’est pas pour autant terminé pour la maman.

 

LA DELIVRANCE

C’est la sortie du placenta.
Il ne devrait pas y avoir de contrainte de temps.
Le placenta sort seul normalement, poussé par les dernières contractions utérines.
Ces dernières contractions vont aussi permettre de refermer et rétrécir l’utérus en très peu de temps, et donc de cicatriser la déchirure provoqué par l’arrachement du placenta.

La mise au sein du bébé aide à la production de l’hormone responsable des contractions utérines.

 
Site propulsé par CaMykS
© 2017 Association Loi 1901 Accoucher Librement | Mentions légales | Plan du site